Articles à la une :

Rendement immobilier en baisse en France depuis plus de 10 ans

Depuis 1999, le rendement locatif n’a cessé de diminuer et est passé d’environ 10 % à moins de 5 % en 2009. Toutefois, les placements immobiliers restent fortement recommandés pour lutter contre l’inflation grandissante. Les explications.

Les prix de la pierre explosent, les rendements immobiliers régressent

La situation devient de plus en plus difficile pour les propriétaires immobiliers en France. En effet, ces derniers doivent payer des charges fiscales toujours plus élevées alors que leurs revenus n’ont progressé que de quelques points de base durant ces dix dernières années. Parallèlement, les prix de la pierre ont connu une augmentation inégalée au cours de la même période, affectant davantage le niveau de rentabilité dans le domaine de l’immobilier. Le rendement annuel HT affiche en effet une nette régression depuis le début des années 2000 et est passé de 6,5 % à 4 %. Si l’on prend en compte les impôts, ces valeurs varient d’autant plus. En effet, pour les loyers en deçà de 15 000 € brut, les propriétaires peuvent bénéficier d’un abattement forfaitaire de 30 %. Toutefois, si ce plafond est dépassé, la législation préconise l’application d’un taux marginal d’imposition et de divers prélèvements sociaux ; sans oublier la taxe foncière, en hausse depuis 2007.

Tous les départements de France sont touchés

La région de France la plus touchée par cette baisse reste l’ile de France qui, depuis 1999, souffre d’une hausse incontestable du prix de la pierre. Dans le même temps, le rendement courant a subi un repli important durant la période 1999-2009 pour se chiffrer à environ 5 % en brut dans des départements tels que le Val-d’Oise alors qu’au début des années 2000, celui-ci avait pu atteindre plus de 10 % en Seine-Saint-Denis par exemple. Par ailleurs, la tension inflationniste a également touché la capitale, rognant davantage sur le niveau du rendement immobilier qui en 2009, était de 3,8 %. Quoi qu’il en soit, un renversement de la tendance plus particulièrement dans les grandes villes provinciales affichant désormais un rendement situé entre 4,7 et 7,5 % est constaté. Malgré cela, ces chiffres demeurent inférieurs à ceux enregistrés il y a environ 10 ans. En outre, avec l’application de la loi Scellier, les investissements immobiliers réalisés dans ce cadre ont le privilège de bénéficier d’une exonération de 13 % du prix du bien immobilier en question.

GD Star Rating
loading…

Sur le même sujet :

À propos de admin

Specialiste du diagnostic immobilier et du marché de l'immobilier
Ce contenu a été publié dans Marché & Prix Immobilier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

CommentLuv badge

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votre nom@mot clé dans le champs nom pour faire un lien sur le mot clé.