Articles à la une :

Redressement du plafond du Livret A

Le gouvernement français a annoncé la semaine dernière que la fiscalité du Livret A ne sera pas modifiée. D’autre part, son plafond sera relevé à partir de mi-septembre a annoncé Jérôme Cahuzac, le ministre délégué du budget.

Le Livret A

Le Livret A est certainement le placement préféré des Français, net d’impôt sur le revenu. Très populaire, il est disponible auprès des banques françaises ou étrangères et de tous les établissements financiers en France. Plus de 60 millions de livrets A sont ouverts à ce jour représentant près de 200 milliards d’euros de dépôts. Le taux de rémunération de ce livret d’épargne réglementé est défini deux fois par an. Inchangé depuis début août 2011, il est aujourd’hui à 2,25 %. Cet investissement est très plébiscité, car les intérêts qu’il génère sont défiscalisés. Durant la campagne présidentielle 2012, le président François Hollande a promis de faire en sorte que le plafond de ce produit d’épargne soit doublé. Le jeudi 23 août dernier, Pierre Moscovici, ministre de l’Économie et Jean-Marc Ayrault le premier ministre ont officialisé le relèvement du plafond du livret A.

Hausse du plafond dès le 15 septembre 2012

Si le ministre délégué du budget a annoncé jeudi qu’aucune modification ne sera portée sur la fiscalité du Livret A, il a également annoncé le relèvement du plafond à deux reprises d’ici à la fin de l’année 2012. Dès le 15 septembre 2012, le plafond sera rehaussé de 25 %, passant du plafond de dépôt actuel de 15 300 euros à 19 125 euros hors capitalisation des intérêts. Une autre hausse de 25 % sera également mise en place en décembre. Cette décision prise à la suite du Conseil des Ministres du 22 août dernier est approuvée par la Fédération nationale des Offices publics de l’habitat remarquant que la collecte nette en 2012 du Livret A est en train de battre des records. Ces mesures sont profitables à la France faisant face à la pénurie de logements, car, elles visent à financer la construction des logements sociaux.

Conséquences négatives pour les établissements financiers

Ces mesures sont fortement félicitées, elles affectent toutefois les établissements financiers. Le relèvement du plafond de dépôt du livret A incite les épargnants à transformer leurs dépôts bancaires classiques en épargne défiscalisée. De ce fait, la capacité de financement des banques françaises est ainsi réduite. Crédit Agricole, Crédit Mutuel et BPCE seront certainement les plus affectés par ces mesures du fait que les encours d’épargne défiscalisés y sont les plus importants. Les autres grandes banques seront également pénalisées, mais modérément. D’autre part, les compagnies d’assurance devront également faire face à la réduction des collectes à court terme sur les contrats d’assurance vie.

GD Star Rating
loading…

Sur le même sujet :

À propos de admin

Specialiste du diagnostic immobilier et du marché de l'immobilier
Ce contenu a été publié dans Marché & Prix Immobilier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

CommentLuv badge

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votre nom@mot clé dans le champs nom pour faire un lien sur le mot clé.