Articles à la une :

Marché immobilier : un scénario plus optimiste pour 2012

L’année 2012 ne s’annonce pas aussi catastrophique que prévu, selon les Notaires de France. Par contre, 2013 pourrait voir le ralentissement du marché de l’immobilier.

Un scénario plus optimiste qu’en mai 2012

Les Notaires de France ont fait savoir qu’ils n’anticipaient pas un éventuel effondrement lorsqu’ils évoquent la situation du marché immobilier. Ils expliquent dans leur note de conjoncture pour le T1 2012, que le repli du secteur ne présage pas une année désastreuse.

Ils sont plus optimistes et n’envisagent plus un recul du cout moyen de l’immobilier supérieur à 10 % sur tout le territoire français pour 2012. Ils ont toutefois constaté que la baisse de prix au cours des derniers mois diffère du repli affiché depuis 2000.

Selon le CSN ou Conseil supérieur du notarial, cette vision plus positive est due au barème peu élevé des intérêts prélevés sur le crédit immobilier. Le taux a baissé à 3,60 % en juin et restera probablement à ce niveau au cours des semaines à venir.

Le recul des volumes ne sera également pas aussi catastrophique qu’ils le pensaient au mois de mai. Pour mémoire, ils avaient envisagé cet été un nombre de mutations de biens immobiliers inférieur à 700 000 pour l’ensemble de 2012, soit un recul de 15 % comparé à 2011. Néanmoins, les volumes enregistrés notamment en Île-de-France devraient être très différents de ceux constatés à Lyon ou encore à Toulouse.

Les perspectives du secteur immobilier

Selon le CSN, les prix ressortiront en baisse en 2012. Du côté des appartements, elle devrait être relativement faible dans les villes principales, incluant Paris. Cependant, les analystes prévoient un 2e scénario pour la capitale. Dans le cas où les volumes diminuent, les prix pourraient se présenter légèrement à la hausse. Sur le reste du territoire, la baisse devrait se situer sur une fourchette de -5 à -10 %. En ce qui concerne les maisons, il faudra s’attendre à un recul de -5 à -15 % pour tout 2012. Les prévisions des Notaires pour 2013 sont un peu plus pessimistes.

Selon eux, l’année devrait présenter des risques qui ralentiront le marché de l’immobilier, dont la crise de l’emploi. Ils estiment également que les éventuelles modifications des mesures fiscales appliquées à l’immobilier, ainsi qu’au patrimoine pourraient retarder l’amélioration du secteur.

De plus, les modifications de la législation réglementant le logement, dont le dispositif annoncé pour substituer le Scellier pour promouvoir l’investissement locatif reste encore méconnu. Enfin, ils ont précisé qu’à tous ces facteurs de risque, s’ajoutent les incertitudes concernant les promesses de la ministre du Logement, Cécile Duflot, qui se rapportent à la loi pour 2013.

GD Star Rating
loading…

Sur le même sujet :

À propos de admin

Specialiste du diagnostic immobilier et du marché de l'immobilier
Ce contenu a été publié dans Marché & Prix Immobilier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Marché immobilier : un scénario plus optimiste pour 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

CommentLuv badge

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votre nom@mot clé dans le champs nom pour faire un lien sur le mot clé.