Articles à la une :

L'immobilier hors de portée à Paris

Le coût du logement à Paris a fait chuter le pouvoir d’achat sur les logements entraînant une délocalisation de plus en plus fréquente de l’investissement immobilier en faveur de l’Ile de France et des autres villes de province.

Un marché au ralenti

Face à la difficulté grandissante de devenir propriétaire dans la capitale, un Parisien sur trois désirant acquérir un bien immobilier investit en Île-de-France tandis que 20 % choisissent la province. En effet, le prix du mètre carré devenant de plus en plus cher au cours des dix dernières années, les ménages ont vu leur pouvoir d’achat diminuer de 40 % sur l’immobilier. Au cours des trois premiers mois de l’année 2012, le prix moyen du mètre carré à Paris s’est élevé à 8 260 euros, entraînant moins de vente dans le secteur, en dépit de la baisse des taux d’emprunt qui ont chuté de 0,4 % depuis janvier pour atteindre un niveau plancher jamais constaté depuis la fin de l’année 2010.

Si en janvier, le secteur a connu une légère remontée des ventes immobilières, celles-ci ont reculé de 16 % dès le mois de février, pour perdre 21 % au mois de mars. L’attentisme caractérise ainsi le secteur depuis le début de l’année, les ménages désespèrent de se voir accorder leur emprunt, les banques sont devenues de plus en plus exigeantes sur les dossiers, notamment sur la question de l’apport personnel.

Paris devenu inaccessible

Le prix exorbitant de l’immobilier parisien qui affiche une augmentation de 186 % au cours de la décennie, a ainsi fait perdre un peu moins de la moitié du pouvoir d’achat des ménages parisiens sur le logement, et ce, malgré des revenus en hausse constante. Ainsi, en 2000, un crédit de 145 373 euros étalé sur 20 ans à un taux de 5,84 % pouvait permettre l’achat d’un 51m². Actuellement, un crédit de 242 567 euros, sur 20 ans, avec un taux de 3,80 % est nécessaire pour acquérir 29 m². Si la capitale est particulièrement touchée par la chute actuelle du pouvoir d’achat sur les logements, les autres villes de France ne sont par ailleurs pas épargnées, avec une baisse relativement moindre.

À Paris, on constate qu’une acquisition d’un bien représente en moyenne près de 454 887 euros, contre 355 875 en Ile – de France et 253 241 euros dans les villes de province. En dépit d’un revenu moyen de 8 345 euros constaté au sein des ménages parisiens, moins de la moitié de ces derniers peuvent investir dans un bien immobilier dans la capitale. Pour investir dans la pierre, un tiers des habitants de la ville sortent de Paris pour la région Ile de France et quelque 20 % choisissent une ville de Province.

GD Star Rating
loading…

Sur le même sujet :

À propos de admin

Specialiste du diagnostic immobilier et du marché de l'immobilier
Ce contenu a été publié dans Marché & Prix Immobilier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

CommentLuv badge

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votre nom@mot clé dans le champs nom pour faire un lien sur le mot clé.