Articles à la une :

Les prix des biens anciens ressortent stable en 2012

Alors que les prix des biens immobiliers anciens sont ressortis stable en 2012, comparativement à 2011, le volume de transaction, quant à lui, a connu une baisse importante.

Les disparités sont toujours présentes

Entre 2011 et 2012, le prix moyen des biens immobiliers anciens en France n’a pas évolué, avec toutefois une infime hausse de 0,1 % sur le marché des appartements contre une chute de l’ordre de 1,3 % pour les maisons. Quoi qu’il en soit, les disparités sont toujours présentes. Du côté des appartements, une baisse moyenne comprise entre 5 % et 10 % est annoncée dans quelques villes telles que Caen, Rouen, Strasbourg ou Metz. En revanche, d’autres agglomérations comme Bordeaux, Poitiers ou Lille ont vu les prix augmenter en 2012. Pour les maisons, Metz et Saint-Nazaire annoncent une baisse respective de 8,2 % et 6,2 %, liée étroitement au départ de populations actives. À l’inverse, les prix ont bondi de 4,5 % à Toulouse. Limoges avec 7 % a connu une hausse encore plus importante de 7 %.

Volume de transaction en baisse en 2012

Dans un contexte de crise économique, le volume de transactions accuse un recul important en 2012 selon les Notaires. Sur les six premiers mois de l’année, les échanges immobiliers s’inscrivent en baisse de 15 % en Province par rapport à l’année dernière. Entre mai et juillet, la région francilienne annonce une chute notable de 23 % sur le marché des maisons et 20 % sur les appartements. Du côté du neuf, les permis de construire ont baissé de 0,8 % sur le trimestre juin-août. Et sur cette même tendance, le nombre de mises en chantier a connu une fluctuation de près de 8,1 %. Enfin, toujours d’après la publication des Notaires, les ventes des promoteurs immobiliers se sont effondrées de 13,9 % en 2012 en comparaison à 2011.

C’est le moment d’acheter

Par ailleurs, la Fnaim ou la Fédération nationale de l’immobilier affirme que le nombre de transactions immobilières en France n’atteindra pas son niveau de l’an dernier, anticipant un chiffre aux alentours de 700 000, soit une baisse de près de 15 % sur l’an. Rappelons qu’en 2011, environ 808 000 biens ont changé de main en France. Jean-François Buet, le président de la fédération, d’affirmer que la crise actuelle ne manquera pas d’avoir des répercussions sur le volume de l’emploi en France, prévoyant la suppression de quelque 10 000 emplois sur le secteur immobilier. Mais, rajoute-t-il, « avec le niveau des taux de crédit immobilier actuel, le moment est propice pour les primo-accédants de devenir propriétaire ».

GD Star Rating
loading…
Les prix des biens anciens ressortent stable en 2012, 3.6 out of 5 based on 3 ratings

Sur le même sujet :

À propos de Marc BARLOT

Dirigeant et fondateur de diagnostic-experts.fr spécialisé dans le diagnostic immobilier et l'actualité du marché de l'immobilier
Ce contenu a été publié dans Marché & Prix Immobilier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

CommentLuv badge

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votre nom@mot clé dans le champs nom pour faire un lien sur le mot clé.