Articles à la une :

Les constructions neuves au ralenti au 1er trimestre 2012

En dépit d’une hausse de 26,7 % des mises en chantier en janvier, le secteur du neuf subit un nouveau revers au 1er trimestre 2012 : les nouvelles constructions reculent de 12,9 % sur la période.

Coup d’arrêt pour les constructions neuves au 1er trimestre 2012

D’après les dernières statistiques du ministère du Logement, les nouveaux chantiers lancés entre janvier et mars ont été moins nombreux que prévu. Le rapport relève en effet environ 83 200 projets entamés au 1er trimestre, dont 28 000 pour le seul mois de mars. Même si les statistiques étaient relativement favorables en janvier – avec une hausse de 26,7 % des nouvelles constructions par rapport à janvier 2011 – , la réalité est toute autre sur l’ensemble des trois mois. Le ministère constate une baisse de 12,9 % du nombre de chantiers commencés au 1er trimestre 2012 en glissement annuel.

L’écart s’accroit si l’on se réfère aux chiffres du 4e trimestre 2011. Le nombre de chantiers existants s’élève à 94 470, soit 29,3 % de moins qu’au dernier trimestre 2011, où le nombre de constructions neuves était de 133 567. Cette tendance baissière affecte également les demandes de permis de construire. Les autorités de l’urbanisme n’ont enregistré que 107 378 de sollicitations préalables sur les trois premiers mois, un volume en repli de 0,6 % par rapport au T1 2011.

Les analystes immobiliers s’inquiètent

Le ralentissement du nombre de mises en chantier en France ne relève pas du hasard. Notaires et analystes ont déjà anticipé ce recul bien avant le début de l’année, évoquant entre autres comme principales raisons les modifications et la fin annoncée de nombreux avantages fiscaux dont le dispositif Scellier et le PTZ+. Ce dernier a notamment subi plusieurs amendements depuis quelques mois, le gouvernement ayant décidé de renforcer les conditions de ressources pour accéder au prêt à taux zéro.

Les changements appliqués sur ces mesures, censées encourager les particuliers à investir dans l’immobilier, entraînent une baisse de la demande d’immobilier neuf sur le marché, pénalisant directement les mises en chantier et les demandes de permis de construire. Si rien n’est fait, cette situation pourrait entrainer l’immobilier vers une grave crise, selon Michel Mouillart, professeur à l’Université Paris-Ouest. Les analystes de Standard & Poor’s vont même plus loin et anticipent un recul de 15 % du prix de l’immobilier en 2012. Le réseau Century 21 se montre néanmoins plus optimiste et s’attend à une stabilisation des prix cette année.

GD Star Rating
loading…

Sur le même sujet :

À propos de admin

Specialiste du diagnostic immobilier et du marché de l'immobilier
Ce contenu a été publié dans Marché & Prix Immobilier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

CommentLuv badge

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votre nom@mot clé dans le champs nom pour faire un lien sur le mot clé.