Articles à la une :

Le marché immobilier de Royan a su faire face à la crise

Majoritairement constitué de résidences secondaires, le marché immobilier de Royan a su faire face à la crise. Même si le ralentissement de l’activité immobilière est palpable, certains quartiers de la commune ont toujours la cote auprès des acquéreurs.

Royan : constat des professionnels de l’immobilier

Comme la majorité des stations balnéaires, la ville de Royan a été affectée par la réforme des plus-values immobilières appliquée depuis le mois de février 2012. En effet, d’après les statistiques de l’agence du Parc de Royan, le parc immobilier de la ville est constitué à 70 % par des résidences secondaires. En l’occurrence, ce constat rend plus difficile la finalisation des transactions immobilières dans la commune. En ce qui concerne l’agence du Parc de Royan, un statu quo des ventes a été observé depuis la période des élections présidentielles.

Certaines zones sont encore très courues

Malgré l’impact de la réforme des plus-values immobilières et les répercussions de la crise, plusieurs quartiers de Royan sont toujours plébiscités par les acquéreurs. D’après les agences immobilières qui opèrent dans la ville, les biens immobiliers établis à proximité de la plage sont encore très recherchés. Les maisons situées sur le littoral compris entre Royan et Saint-Georges de Didonne intéressent beaucoup les acheteurs. Par ailleurs, les biens immobiliers bâtis à proximité du parc de Pontaillac sont aussi très courus. À l’opposé, les résidences situées au cœur de la ville suscitent moins l’engouement des acheteurs essentiellement constitués de retraités. En effet, les infrastructures des appartements mis en vente dans le centre de Royan ne s’adaptent pas aux facultés de déplacement des personnes âgées. Les commodités telles que les ascenseurs sont souvent sollicités par cette catégorie d’acquéreur.

Une activité qui tient tête à la crise

Les professionnels de l’immobilier affirment que dans le quartier du parc de Pontaillac les demandes sont courantes. Dans cette partie de Royan, le prix des biens mis en vente dépasse souvent le seuil des 400 000 euros. En effet, à proximité du parc, le prix au mètre carré oscille entre 2500 et 4000 euros tandis que dans le centre-ville le tarif est compris entre 800 et 3200 euros/m². En ce qui concerne les propriétés situées en bord de mer par contre, leur valeur peut atteindre 1 million d’euros même si elles nécessitent quelques réhabilitations. En effet, sur le littoral de la ville, le prix au mètre carré oscille entre 6000 et 7000 euros.

 

GD Star Rating
loading…

Sur le même sujet :

À propos de admin

Specialiste du diagnostic immobilier et du marché de l'immobilier
Ce contenu a été publié dans Marché & Prix Immobilier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

CommentLuv badge

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votre nom@mot clé dans le champs nom pour faire un lien sur le mot clé.