Articles à la une :

Le Baromètre Efficity confirme la baisse des prix de l'immobilier à Paris

Le lundi 3 septembre 2012, le Baromètre mensuel Efficity.com affiche une baisse du prix de l’immobilier à Paris. En parallèle, le pouvoir d’achat des Franciliens s’est amélioré tandis que le volume des stocks ne cesse d’augmenter.

Une baisse des prix entre le mois de juin et le mois d’août 2012

Entre le début du mois de juin et la fin du mois d’août 2012, le prix de l’immobilier parisien a baissé de 0,3%, avec un tarif moyen de 8348 euros le mètre carré. Dans le département des Hauts-de-Seine, une baisse de 0,5% a été constatée par le baromètre Efficity ; soit l’équivalent d’un prix moyen de 5666 euros le mètre carré. Le Val de Marne enregistre également la même baisse, tandis que le mètre carré est évalué à 4034 euros. En outre, la Seine Saint-Denis affiche une diminution de 0,8% sur le prix du mètre carré, avec un prix moyen de 3068 euros. Toutefois, plus de 60% des communes localisées dans ces trois départements affichent une importante baisse des prix. Citons entre autres Bobigny avec une baisse de 2,4 %, contre 2,3 % à Villeneuve-La-Garenne, 1,9 % à Clamart et 1,8% à Epinay-sur-Seine.

Une nette amélioration du pouvoir d’achat immobilier

Avec la baisse du prix de l’immobilier à Paris, le Baromètre Efficity constate également une nette amélioration du pouvoir d’achat des Franciliens à hauteur de 2%. En effet, un particulier peut désormais s’offrir plus de 38 m² dans le Val de Marne et environ 26 mètres carrés à Paris avec un salaire moyen. Avec cette baisse du prix de l’immobilier parisien, les acheteurs en région Île-De-France pourront en moyenne acquérir entre 1% et 2% de surface supplémentaire. D’après l’exemple fourni par Efficity.com, l’achat d’un appartement de 50m² dans cette région nécessite 134 mois de salaires à Paris contre 91 mois dans le Val-de-Marne.

Les conséquences de la baisse

D’après les propos recueillis auprès de Christophe de Pontavice ; le président du site Efficity.com, la baisse des prix de l’immobilier va de pair avec l’augmentation du nombre de biens en stock mis en vente. En effet, d’après les analyses effectuées avec le Baromètre Efficity.com, ce stock a augmenté de 18% entre le mois de juin et le mois d’août 2012. Cette tendance est en majeure partie causée par le rallongement des délais de vente d’une part, ainsi que la situation selon laquelle les vendeurs semblent décidés à réviser leurs prix de vente à la baisse d’autre part. De plus, les banques sont de plus en plus méfiantes quant à la solvabilité de leurs clients. D’autre part, le nombre d’acquéreurs souhaitant acheter, mais qui hésitent davantage progresse de 7%, passant de 31 à 38%.

GD Star Rating
loading…

Sur le même sujet :

À propos de admin

Specialiste du diagnostic immobilier et du marché de l'immobilier
Ce contenu a été publié dans Marché & Prix Immobilier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

CommentLuv badge

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votre nom@mot clé dans le champs nom pour faire un lien sur le mot clé.