Articles à la une :

La Fnaim prévoit la suppression de 5000 emplois dans l'immobilier pour cette année 2012

Face à la crise immobilière actuelle, la Fédération nationale de l’immobilier ou Fnaim estime que l’année 2012 verra des suppressions d’emplois dans le secteur de l’immobilier. Suite au ralentissement de ce marché, 5000 emplois seront directement touchés par cette crise.

Le ralentissement du marché immobilier induit la suppression de ces 5000 emplois

D’après les déclarations de Jean-François Buet, le secrétaire général de la Fédération nationale de l’immobilier ou Fnaim ; le ralentissement du marché immobilier, notamment une baisse de 20% des ventes de logements anciens aurait pour conséquence la suppression de 5000 emplois en immobilier l’ensemble du territoire français. Selon lui, ce ralentissement est surtout causé par le prix élevé de ce type de bien d’une part, et la suppression du PTZ Plus d’autre part. D’après les données recueillies auprès de cette fédération, 350 agences ont déjà cessé leurs activités au cours des six premiers mois de cette année ; soit une augmentation de 15% par rapport à la même période de 2011. En outre, l’Imsi ou Institut du Management des Services Immobiliers précise que 35 000 agences employant 200 000 personnes et 50 000 agents commerciaux seront à plus ou moins brève échéance concernées par cette suppression d’emplois.

Une situation qui touche également les grands noms de l’immobilier

La suppression d’emplois concerne également les grands professionnels de l’immobilier. Selon les propos de Frédéric Monssu, le directeur général du réseau d’agences immobilières Guy Hoquet, ce sont les petites agences indépendantes qui sont directement touchées par cette crise de l’immobilier. À titre indicatif, le chiffre d’affaires du réseau de 486 agences a diminué de 8%, tandis que le nombre de transactions a baissé de 5% pendant ce ralentissement du marché immobilier. De plus, Frédéric Monssu a précisé que depuis le début de cette année 2012, le solde net d’agences ouvertes et fermées s’élève à -7. Par contre, les 900 agences immobilières Century 21 estiment que la suppression d’emplois devient inévitable, étant donné que ce réseau est exposé à la crise de l’immobilier depuis l’année 2007.

De nouvelles organisations par rapport aux ventes

Désormais, les agences immobilières adoptent de nouvelles techniques de vente, et révisent leurs prix pour éviter autant que possible la suppression d’emplois. Les agences immobilières Guy Hoquet décident alors de baisser ses honoraires de 10% dans le cas où un bien ne se vend pas en 3 mois. Par contre, si le prix de vente final est supérieur à 10 % de l’estimation, une partie de commission sera automatiquement attribuée au vendeur. Frédéric Monssu a toutefois précisé que malgré la baisse du taux de crédit immobilier au premier semestre, les acquéreurs s’attendent toujours à une baisse des prix alors que les vendeurs, surtout les particuliers, ne veulent en aucun cas baisser les leurs.

GD Star Rating
loading…

Sur le même sujet :

À propos de admin

Specialiste du diagnostic immobilier et du marché de l'immobilier
Ce contenu a été publié dans Marché & Prix Immobilier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à La Fnaim prévoit la suppression de 5000 emplois dans l'immobilier pour cette année 2012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

CommentLuv badge

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votre nom@mot clé dans le champs nom pour faire un lien sur le mot clé.