Articles à la une :

Diagnostic Plomb Location Vente

ou Constat de Risque d'Exposition au Plomb (CREP)

1. A quoi sert le diagnostic plomb?

Des peintures à base de céruse ont été massivement utilisées dans le passé. Très toxiques elles doivent être, pour le moins, localisées. La plupart ont été recouvertes mais sont encore présentes à quelques millimètres de profondeur.

Le constat de risque d'exposition au plomb (CREP) consiste à mesurer la concentration en plomb de tous les revêtements de l'immeuble concerné, afin d'identifier ceux contenant du plomb, qu'ils soient dégradés ou non, à décrire leur état de conservation et à repérer, le cas échéant, les facteurs de dégradation du bâti permettant d'identifier les situations d'insalubrité.

2. Obligation légales:

2.a. Obligation du diagnostic

La loi du 29 juillet 1998 prévoyait l'obligation d'annexer un « état des risques d'accessibilité au plomb » à la promesse ou à l'acte de vente des immeubles construits avant le 1er Janvier 1949 et se situant dans une zone à risque délimitée par le préfet.

Depuis le 26 Avril 2006, cet état des risques a été rebaptisé « constat de risque d'exposition au plomb ». Il doit désormais être annexé à la promesse ou à l'acte de vente des immeubles construits avant le 1er Janvier 1949 (y compris maison individuelle), quelle que soit leur localisation sur le territoire français. De plus, une notice d'information qui résume les effets du plomb sur la santé et les précautions à prendre en présence de revêtements contenant du plomb doit être annexée au CREP.

Attention une nouvelle obligation à compter du 12 août 2008 : le CREP sera applicable pour les contrats de locations.

2.b. Quel type de biens concerne ce diagnostic ?

Tout bâti datant d'avant 1949, fait l'objet d'une réalisation d'un constat des risques d'exposition au plomb lors de sa vente, quelle que soit leur localisation sur le territoire français.
Le CREP porte uniquement sur les revêtements privatifs d'un logement, y compris les revêtements extérieurs au logement (volet par exemple).

Dans les locaux annexes de l'habitation, le CREP porte sur ceux qui sont destinés à un usage courant (buanderie par exemple).

Par ailleurs, les parties communes d'un immeuble que celui-ci soit en copropriété ou non, devront également faire l'objet d'un CREP, au plus tard le 12 août 2008 mais celui-ci n'a pas à être remis au locataire qui pourra toutefois en demander la consultation.

2.c. Qui est concerné par la législation en vigueur ?

Tout propriétaire de tout ou partie d'immeuble à usage d'habitation construit avant le 1er janvier 1949 quelle que soit leur localisation sur le territoire français est tenu d'annexer à la promesse ou au contrat de vente un constat de risque d'exposition au plomb.

Tout propriétaire d'un immeuble où des travaux sont entrepris dans les parties communes doit présenter aux personnes chargées d'effectuer les travaux un constat des risques d'exposition au plomb relatif aux parties communes.

Le propriétaire est également tenu de laisser le CREP à la disposition des inspecteurs du travail et des agents du service de prévention des organismes de sécurité sociale.

A compter du 12 août 2008, les bailleurs sont dans l'obligation d'annexer le constat de risque d'exposition au plomb (Crep) à tout nouveau contrat de location, ou pour tout renouvellement de bail, pour les logements construits avant le 1er janvier 1949.

Le CREP doit avoir été établi depuis moins de 6 ans à la date de signature du contrat de location, ou moins d'un an à la date de la promesse de vente ou contrat de vente.

Toutefois, le vendeur sera dispensé d'actualiser le diagnostic plomb s'il établit l'absence de plomb dans l'immeuble (ou la présence de plomb à un seuil inférieur à ceux qui seront définis par arrêté) ; sa validité n'est alors pas limitée dans le temps. Dans ce cas, il n'y a pas lieu d'établir un nouveau constat à chaque nouveau contrat de vente ou de location, le constat initial sera joint à chaque mutation.

2.d. Qui peut pratiquer ce diagnostic plomb ?

Jusqu'au 1er novembre 2007, un technicien qualifié suffisait pour réaliser le diagnostic plomb. Depuis cette date, il faut recourir à un technicien certifié par un organisme accrédité (COFRAC).

3. La phase de diagnostic :

Lors du diagnostic, il est mesuré la concentration en plomb de tous les revêtements de l'immeuble concerné. Chaque mur, chaque fenêtre, chaque volet, chaque porte, chaque plafond, de chaque pièce d'usage courant de l'habitation fait l'objet d'une ou plusieurs mesures à l'aide de l'appareil. Chaque mesure est classée en fonction de la présence ou non de plomb et de l'état de dégradation du revêtement.

4. Portée du diagnostic :

Si ce diagnostic plomb révèle la présence de revêtements contenant du plomb, il lui est annexé une note d'informations générales à destination du propriétaire, lui indiquant les risques de tels revêtements. Ce diagnostic plomb est alors communiqués par le propriétaire aux occupants, aux entreprises amenées à intervenir dans les locaux et sont tenus à la disposition de l'administration.
Si le diagnostic plomb révèle une accessibilité au plomb, le propriétaire doit transmettre une copie au Préfet (Direction Départementale de l'Equipement).
Il doit aussi procéder sans attendre aux travaux appropriés pour supprimer le risque d'exposition au plomb, tout en garantissant la sécurité des occupants.

En l'absence de CREP, la vente ou la location peut avoir lieu mais le vendeur ou le bailleur demeure pénalement responsable si l'acquéreur ou le locataire découvre la présence de plomb dans les revêtements, le vendeur devra alors indemniser l'acquéreur.
De plus, si des personnes occupantes ou professionnelles du bâtiment, sont soumises à une pollution par le plomb du fait de l'absence d'information sur le risque, la responsabilité pénale du vendeur ou du bailleur peut être engagée pour mise en danger de la vie d'autrui.

Aussi, cette expertise plomb doit avoir été établie depuis moins d'un an à la date de la signature de la promesse de vente. A défaut, le vendeur ne pourra pas s'exonérer de la garantie des vices cachés et pourrait s'exposer à des sanctions pénales.

  • Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative

    Le point sur le saturnisme

  • Service-public.fr

    Le constat de risque d'exposition au plomb

  • Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative

    Le point sur le saturnisme

  • Agence nationale pour l'information sur le logement (Anil)

    Louer

  • Légifrance, site public d'accès au droit

    Loi du 9 août 2004

  • GD Star Rating
    loading...

    Sur le même sujet :

    À propos de admin

    Specialiste du diagnostic immobilier et du marché de l'immobilier
    Ce contenu a été publié dans Marché & Prix Immobilier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Connect with Facebook

    CommentLuv badge

    Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votre nom@mot clé dans le champs nom pour faire un lien sur le mot clé.