Mieux comprendre l'infiltrométrie : l'avis d'un expert

rt2012

Aujourd’hui nous donnons la parole à Matthieu responsable du site airtcontrole.fr

En effet si beaucoup d’entre nous on entendu parler de l’infiltrométrie, peu en connaissent les tenants et les aboutissants. C’est ce que nous allons essayer de comprendre dans cet article.

Bonjour Matthieu, merci de prendre sur ton temps pour nous parler de ton activité.

Tout d’abord pourrais-tu simplement définir ce qu’est l’infiltrométrie ?

L’infiltrométrie, c’est tout simplement mesurer et contrôler l’étanchéité à l’air d’un bâtiment. Concrètement, savoir où sont les fuites d’air et quel est leur débit ?

Le but consiste dans la détection des entrées d’air parasites de la construction et des pertes aérauliques dues à des défauts d’étanchéité dans un bâtiment, un logement ou une maison individuelle.

Pourrais-tu nous dire en quoi cette tâche est importante ?

La déperdition d’énergie souvent causée par une mauvaise étanchéité à l’air de l’enveloppe des bâtiments est la principale cause des surconsommations en énergie dans le secteur du bâtiment.

C’est pour cette raison que le test d’étanchéité à l’air est devenu obligatoire pour l’obtention du label BBC (Bâtiment Basse Consommation) pour toutes nouvelles constructions de logements à partir de janvier 2013.

Seuls les opérateurs certifiés par l’Etat via Qualibat (organisme de certification) sont autorisés et formés pour réaliser ces tests. (ex : www.airtcontrole.fr)

Peux-tu nous indiquer comment se déroule une intervention ?

Tout à fait, tout d’abord la mesure de perméabilité à l’air des bâtiments est une mesure non destructive.

La durée de l’intervention varie entre 2h et 4h en moyenne pour une maison ou un appartement. Avant de réaliser la mesure, l’opérateur certifié bouche les entrées et sorties d’air du système de ventilation du bâtiment (VMC, aération) afin de ne mesurer que les entrées d’air parasites.

L’opérateur crée artificiellement une dépression ou une surpression dans le bâtiment avec une porte soufflante (Blowerdoor). L’opération est contrôlée par un anémomètre relié à un ordinateur qui détecte les fuites d’air non volontaires (infilrométrie). L’opérateur peut ensuite aisément les localiser à l’aide d’un générateur de fumée, d’une caméra thermique ou d’un anémomètre portatif.

Quelle sont les conclusions de l’intervention ?

Souvent les fuites constatées proviennent d’un mauvais calfeutrement des gaines de tuyauteries ou d’électricité ainsi que de la pose des huisseries et des coffres de volets roulants.

Les fuites d’air sont aussi responsables de l’apparition de zones de condensation et de stagnation de l’humidité qui détériorent la sensation de confort des occupants, endommagent les isolants et favorisent l’apparition de moisissures allergènes. C’est pourquoi un grand nombre de propriétaire font faire des mesures d’infiltrométrie sur leurs logements existants.

Dans le cadre de la certification BBC du bâtiment neuf, afin de profiter des avantages financiers et fiscaux attribués aux bâtiments BBC, la réussite du test final d’infiltrométrie est obligatoire. C’est pourquoi un test intermédiaire dès que le logement est hors d’eau/hors d’air (au milieu des travaux), avant pose du second œuvre, est fortement conseillé. Il est l’occasion d’échanger sur la qualité de la réalisation de l’étanchéité à l’air avec l’ensemble des entreprises des lots concernés et permet de corriger les éventuelles erreurs avant les finitions.

Merci matthieu pour toutes ces informations, vous pouvez contacter la société aircontrole.fr sur son site internet www.airtcontrole.fr, quelque chose à ajouter ?

Merci à vous de m’avoir laissez présenter mon activité, pour tout ceux qui souhaitent être accompagnés dans leur démarche ou dans la certification d’infiltrométrie je suis disponible au 06 76 12 51 94

Voilà qui est dit !

GD Star Rating
loading…
Mieux comprendre l’infiltrométrie : l’avis d’un expert, 4.0 out of 5 based on 1 rating

Sur le même sujet :

À propos de admin

Specialiste du diagnostic immobilier et du marché de l'immobilier
Ce contenu a été publié dans Diagnostics Immobilers Obligatoires : ce qu'il faut savoir. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Mieux comprendre l'infiltrométrie : l'avis d'un expert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

CommentLuv badge

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votre nom@mot clé dans le champs nom pour faire un lien sur le mot clé.