Articles à la une :

Patrimoine immobilier : doublement de sa valeur en 10 ans en Belgique

Porté par différents facteurs positifs, le patrimoine immobilier continue à augmenter en Belgique. Il est estimé actuellement à 1.066 Mds d’euros. Selon BNB, sa valeur a été au moins multipliée par deux en 10 ans.

Tendance haussière du patrimoine immobilier

Vendredi, la Banque Nationale de Belgique a publié dans le quotidien belge, Le Soir, que le patrimoine immobilier représente une part très élevée de la richesse des ménages belges. Les chiffres présentés par la banque confirment d’ailleurs la bonne santé du patrimoine immobilier du pays. D’après ce communiqué de la BNB, il vaut même nettement plus que le patrimoine financier. En effet, l’on a constaté que la valeur de ce secteur de l’immobilier n’a cessé de croitre depuis 2000. Au cours des 10 dernières années, celle-ci a nettement dépassé le double et ressort aujourd’hui à 1.066 Mds d’euros. À titre de comparaison, le patrimoine détenu par les familles belges était estimé à 440 Mds d’euros une décennie auparavant.

Les facteurs de croissance du patrimoine immobilier belge

Julien Manceaux, qui travaille en tant que senior economist au sein de ING, voit plusieurs explications à l’évolution croissante de ce secteur. Sa progression tient entre autres à la croissance des prix appliqués sur les biens immobiliers belges, qui s’est révélée plus dynamique que le rendement tiré en moyenne de l’ensemble du patrimoine financier. Par ailleurs, la Belgique a connu une croissance démographique importante, impliquant une hausse du nombre d’habitations sur le territoire belge. L’économiste Steven Vanneste, de la banque belge BNP Paribas Fortis souligne, quant à lui, les effets positifs notamment des modifications apportées à la réglementation des abattements fiscaux appliqués sur les crédits hypothécaires. Il mentionne également la croissance du marché de l’investissement immobilier, à la faveur du repli des taux prélevés par les banques. En outre, à ces facteurs s’ajoute la baisse de la Bourse.

Contribution importante des foyers belges

D’un autre côté, certains dispositifs mis en place en Belgique contribuent à faire progresser le patrimoine immobilier. Grâce aux donations, ainsi que la possibilité de recourir à son épargne, le Belge peut justifier d’un apport personnel plus important au moment de souscrire un emprunt en vue d’une acquisition immobilière. De nos jours, les personnes qui se portent acquéreurs d’un bien immobilier demandent environ un prêt moyen de 60 % par rapport à la valeur estimée du logement concerné. Quelques années auparavant, le Belge empruntait 80 % en moyenne du montant de l’achat.

GD Star Rating
loading…

Sur le même sujet :

À propos de admin

Specialiste du diagnostic immobilier et du marché de l'immobilier
Ce contenu a été publié dans Marché & Prix Immobilier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votre nom@mot clé dans le champs nom pour faire un lien sur le mot clé.