Articles à la une :

Le secteur haut de gamme ne profite pas aux propriétaires

Si les autres segments de marché se sont stabilisés, le secteur du luxe continue à subir la crise de l’immobilier. Un recul de ventes de biens de luxe a été constaté depuis le début de l’année 2012.

Les tendances actuelles du marché de l’immobilier

Dans le secteur de l’immobilier, le marché haut de gamme ralentit malgré une forte croissance de la demande. En France, les fourchettes de prix des logements haut de gamme se situent entre 1 M et 2 M d’euros. Sur les derniers mois de 2011, le prix de vente a légèrement reculé. Il a perdu entre 2 et 3 % avant de se stabiliser au début de l’année 2012. Depuis la reprise du marché, la demande a largement dépassé l’offre de biens hauts de gamme, engendrant un recul du volume de ventes. Les demandes ont été les plus fortes dans les riches quartiers parisiens et les villes touristiques. Toutefois, les prix de vente sont restés relativement stables en raison du déséquilibre entre l’offre et la demande.

Recul des ventes des biens de luxe en France

L’instabilité du marché immobilier entretenu par une situation politique incertaine crée un climat d’inquiétude chez les investisseurs. Comme la pierre reste une valeur refuge fiable, la plupart des propriétaires préfèrent conserver leurs biens en attendant le redressement des marchés boursiers. Par ailleurs, les taxes prélevées sur les ventes immobilières sont très élevées, décourageant ainsi les vendeurs potentiels. Les bénéfices obtenus sur la vente sont limités par le maintien des prix de vente dans le secteur haut de gamme et par les impôts appliqués sur les plus-values immobilières. La cession d’un logement n’est réellement rentable qu’après 30 ans, période après laquelle les propriétaires sont exemptés de taxes. Les ventes devront reprendre leur rythme normal quand le marché immobilier aura traversé cette période.

Les prix se discutent sur le marché du luxe

Avec le recul de 3,95 % des intérêts sur les crédits immobiliers à 15 ans, les acquéreurs sont plus enclins à investir dans le secteur haut de gamme. Bénéficiant d’avantages financiers et de garanties non négligeables, les acheteurs profitent de la situation actuelle du marché pour investir dans l’immobilier. On a pu constater que les étrangers constituent les principaux acheteurs de biens haut de gamme dans l’Hexagone. Mais en admettant que les logements luxueux disponibles se fassent rares sur le marché, les détenteurs de biens immobiliers n’ont pas pu relever le prix de vente de leurs biens. Les acheteurs continuent à mettre la pression sur les propriétaires pour que les tarifs restent abordables. Toutefois, une hausse tarifaire est à prévoir dans les mois à venir.

GD Star Rating
loading…

Sur le même sujet :

À propos de admin

Specialiste du diagnostic immobilier et du marché de l'immobilier
Ce contenu a été publié dans Marché & Prix Immobilier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votre nom@mot clé dans le champs nom pour faire un lien sur le mot clé.