Articles à la une :

La fourniture d'électricité compromise après 2016

Le compte rendu publié par le RTE sur la production et l’approvisionnement en électricité des ménages en France inquiète les consommateurs. L’opérateur avertit que la fourniture d’énergie électrique du pays risque d’être compromise parce que 50 % des sites de production jugés polluants cesseront de fonctionner à partir de 2016.

50 % des sites de production fermés à partir de 2016

RTE, l’opérateur qui gère le réseau de distribution électrique de l’Hexagone note dans un rapport publié ce mercredi que la hausse de la demande sur le marché de l’énergie reste modérée du fait de la dégradation de la conjoncture économique. Il y a cependant eu au mois de février dernier une forte augmentation de la consommation. La succursale d’EDF fait remarquer que la situation pourrait changer dans les années à venir avec l’entrée en vigueur de nouvelles dispositions de l’UE en matière énergétique. Ces mesures établissent un niveau minimum de dégagement de gaz nocif au niveau des centrales électriques. Ces textes entraîneront à partir de 2016 la disparition de la moitié des unités de production d’électricité françaises jugées polluantes.

La métamorphose du parc de production d’électricité

Le rapport de RTE révèle que la quarantaine de centrales fonctionnant au charbon ou au fuel, encore fonctionnelles, couvrent moins de 20 % des consommations totales des ménages dans le pays. La production d’énergie enregistra donc à partir de 2016 un énorme manque à gagner d’autant plus que l’année suivante, certaines infrastructures thermiques ainsi que la centrale nucléaire de Fessernheim cesseront de produire de l’électricité. L’État français, comme les autres pays de l’UE, s’engage dans un défi consistant à développer des énergies plus écologiques. La métamorphose du système de production électrique se manifestera par une multiplication par deux voire par trois de la part de ces nouvelles sources énergétiques en France tandis que celle du nucléaire devrait diminuer conformément aux objectifs fixés par l’administration d’ici 2025.

Des investissements de 10 milliards d’euros

Le changement du parc de production d’électricité ne se fera cependant pas de manière automatique. Pour réussir sa manoeuvre, le pays doit répondre à un certain nombre de conditions. Le processus exige une réduction conséquente de la facture énergétique. L’administration compte mettre en œuvre à partir de l’année prochaine des stratégies visant à corriger le mode de consommation d’électricité des ménages en France. De nouvelles lois devront être instaurées pour faciliter le passage à l’énergie du futur. Par ailleurs, RTE prévient dans la même étude que cette nouvelle politique nécessitera de gros investissements pouvant s’élever jusqu’à 10 milliards d’euros à l’horizon 2020. La France aura besoin d’améliorer ses infrastructures d’acheminement de courant électrique de façon à favoriser le développement des énergies écologiques. La part de ces dernières dans la production électrique devrait monter à 40 %.

GD Star Rating
loading…

Sur le même sujet :

À propos de admin

Specialiste du diagnostic immobilier et du marché de l'immobilier
Ce contenu a été publié dans Marché & Prix Immobilier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votre nom@mot clé dans le champs nom pour faire un lien sur le mot clé.