Articles à la une :

Immobilier français : nouvelle baisse des mises en chantier

Le nombre de mises en chantier a baissé de nouveau en France. Sur l’ensemble de l’année, le total n’excéderait pas 320 000 logements selon le président de la FPI, François Payelle.

L’objectif du gouvernement ne sera pas atteint

L’objectif gouvernemental de construire jusqu’à 500 000 logements est de nouveau remis en question. De l’avis du président de la FPI (Fédération des promoteurs immobiliers), François Payelle, la France ne peut espérer qu’un chiffre modeste de 320 000 logements environ en 2012 contre 400 000 par an en moyenne au cours de ces 3 dernières années. Le rapport publié par le ministère du Logement mardi dernier semble confirmer cette prévision. Il affiche une baisse importante des mises en chantier sur le trimestre mai-juillet. Dans le même temps, les ventes des promoteurs ont continué de reculer. Après avoir subi une baisse de 12 % au T1 de l’année, elles ont accusé une nouvelle chute de l’ordre de 14 % au T2. Cette situation est très inquiétante, montrant à quel point le secteur immobilier français est fragile.

Chute de 25 % du nombre de ventes en 2012

L’économiste du logement Michel Mouillart annonce que l’intervention de l’État est souhaitable pour remédier à ce problème. Augmenter le plafond du Livret A ne suffit pas pour faire face à la crise actuelle. Le gouvernement Ayrault se doit de trouver une solution à la fois efficace et pratique selon l’économiste. Les promoteurs, très inquiets, tablent sur une baisse moyenne de 25 % de leurs ventes sur l’ensemble de l’année. Ils envisagent de leur côté l’abaissement des prix du foncier et des coûts de construction. Le nombre de mises en chantier a chuté de 12 % environ sur l’année au T2 2012 en raison notamment d’une baisse parallèle des ventes au cours de la période.

Forte diminution du nombre d’acquéreurs

Alors que le pouvoir d’achat immobilier des ménages français ne cesse de baisser depuis le début de l’année, les prix des biens, de leurs côtés, suivent une tendance à la hausse. Sur la période avril-juin 2012, les prix des logements collectifs sont en hausse de 2,1 % environ sur l’année, expliquant partiellement la diminution du nombre d’acquéreurs potentiels. En outre, la reforme du PTZ (prêt à taux zéro) intervenue au début de l’année n’est pas sans conséquence. Le nombre de ventes de logements neufs ne franchira probablement pas la barre des 75 000 en 2012 selon les analystes, très loin du chiffre record des 127 300 enregistré en 2007.

GD Star Rating
loading…

Sur le même sujet :

À propos de admin

Specialiste du diagnostic immobilier et du marché de l'immobilier
Ce contenu a été publié dans Marché & Prix Immobilier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votre nom@mot clé dans le champs nom pour faire un lien sur le mot clé.