Articles à la une :

Immobilier : déclin du marché locatif privé

Depuis le début de l’année, l’activité immobilière n’a de cesse de ralentir. Le marché locatif privé se classe parmi les secteurs les plus affectés. Si cette situation profite aux locataires, les propriétaires commencent à s’inquiéter du devenir de leur investissement.

Généralisation du fléchissement des tarifs

Face à l’inconstance de la conjoncture économique et la diminution du pouvoir d’achat, le particulier hésite de plus en plus à changer de logement. Ainsi, depuis le début de l’année, l’activité de l’immobilier locatif connait un incontestable déclin. Pour pallier au prolongement des vacances locatives, les bailleurs sont alors obligés de réduire leurs tarifs. Bien que les grandes villes soient les plus touchées par le repli du prix au mètre carré, une généralisation de la baisse des tarifs est observée dans tout l’Hexagone. D’après l’enquête conduite par l’Observatoire Clameur, plus de la moitié des villes comptant plus de 60 000 habitants sont sujettes à un fléchissement des tarifs. Si à Paris et à Strasbourg la baisse des prix avoisine 0,6 %, à Nancy le repli peut atteindre 3,7 %.

Incertitude de la rentabilité de l’investissement locatif

Si le fléchissement des prix profite aux locataires, les bailleurs commencent à douter de la rentabilité de leur investissement locatif. En effet, la période de vacance locative ne cesse de se prolonger. Lors des dernières statistiques officielles, leur durée grimpait à 9 semaines, soit un déficit équivalent à environ 5 % de la recette annuelle. Si dix ans plus tôt le rendement d’un investissement locatif atteignait 6,5 %, aujourd’hui cet indice n’est plus que de 4 %. En outre, les charges fiscales ont tendance à s’accroître d’année en année. Ces différents paramètres attestent de l’incertitude de rentabilité du marché locatif actuel.

Les locataires ont désormais accès à des biens de qualité

Si auparavant les propriétaires accordaient peu d’importance à la qualité des logements qu’ils proposaient aux demandeurs, actuellement la donne tend à changer. En effet, pour faire face à la concurrence et remédier à l’hésitation des locataires, ils doivent se démener pour allier tarif abordable et bien de qualité. Pour pouvoir trouver acquéreur, l’entretien et la remise en état des logements destinés à la location sont devenus des impératifs. L’étude de l’Observatoire Clameur a d’ailleurs démontré que cette année l’effectif des propriétaires ayant entrepris des travaux d’entretien sur leur propriété mise en location a augmenté de plus de 37 %. Cette démarche est en effet le seul recours pour trouver rapidement un locataire et accroitre les tarifs.

GD Star Rating
loading…

Sur le même sujet :

À propos de admin

Specialiste du diagnostic immobilier et du marché de l'immobilier
Ce contenu a été publié dans Marché & Prix Immobilier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votre nom@mot clé dans le champs nom pour faire un lien sur le mot clé.