Articles à la une :

Construction neuve : pas d'amélioration prévue

La baisse des permis de construire accordés à fin mai confirme le repli du marché de la construction neuve. Aucune amélioration n’est attendue pour les mois à venir.

La branche « construction neuve » continue de reculer

Le nombre de chantiers lancés pour des logements neufs continue à baisser sur le trimestre clos en mai. Sur cette période, les permis de construire délivrés pour des constructions neuves, dont 30 % sont des logements résidentiels, ont baissé de 2,7 % par rapport 2011. À titre de comparaison, ce chiffre présente un recul de 2 % à la fin du mois d’avril, ce qui tend à confirmer que la régression reste relativement stable. On a même constaté une légère hausse de mars à mai 2012 par rapport au trimestre allant de février à avril. De mars à mai 2012, le nombre de chantiers neufs a également baissé de 20 % pour 72 000 habitations neuves, comparé à une base plus haute à fin mai 2011. Le secteur ne s’améliore donc pas, même s’il a affiché un repli de 27 % en avril 2012. Dans le détail, on a recensé 76.000 constructions neuves sur le trimestre clos en avril.

Les activités affectées par la baisse des permis

La chute du ratio d’autorisations octroyées par l’État actuellement dans le segment des chantiers neufs est un précurseur à un repli de ce secteur d’activité d’ici 6 mois. Dans le secteur du BTP, les plus pénalisés par ce recul sont les habitations individuelles proprement dites, avec une baisse de 20 %. La construction d’appartement neuf est déjà nettement moins affecté, puisqu’elle affiche une régression de 14 % sur le trimestre clos en mai dernier. Dans le segment des constructions résidentielles, Euler Hermès attend notamment une hausse des dégradations de 3,5 % au cours de l’année 2012. D’après l’assureur-crédit, celles-ci devraient effectuer environ 15 000 entreprises du bâtiment.

Les craintes du bâtiment pour l’été

Selon les professionnels du BTP, le rythme de régression des autorisations délivrées pour construire des logements neufs ne doit pas augmenter cet été, malgré la tenue des collectifs budgétaires présageant l’annonce de changements. Ils sont notamment inquiets par rapport à une éventuelle abrogation prématurée du dispositif Scellier qui doit être normalement arrêté à fin décembre 2012. En outre, aucune nouvelle disposition qui reprend le principe de cette loi et encouragerait les particuliers à effectuer des investissements locatifs n’a encore été mise en place. Dans le secteur des logements neufs, les promoteurs ont vu leurs ventes dégringoler de -25 % au T1 2012. On anticipe donc une forte baisse des chantiers lancés au S2 2012.

GD Star Rating
loading…

Sur le même sujet :

À propos de admin

Specialiste du diagnostic immobilier et du marché de l'immobilier
Ce contenu a été publié dans Marché & Prix Immobilier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votre nom@mot clé dans le champs nom pour faire un lien sur le mot clé.