Articles à la une :

Crédit immobilier : le repli de l'effectif des demandes est moins prononcé

Au cours des derniers mois, les demandes de crédits immobiliers avaient fait une chute libre sur l’ensemble de l’Hexagone. Néanmoins, l’observation menée par la Banque de France a démontré qu’en juillet, le repli s’était moins accentué.

L’état actuel du marché du crédit immobilier

D’après l’enquête menée par la Banque de France auprès des opérateurs immobiliers, une légère reprise du marché des crédits fonciers a été enregistrée durant le mois de juillet dernier. En effet, sur 100 opérateurs bancaires interrogés, 15,2 estiment que les demandes de crédits se sont accrues tandis que 68,7 indiquent que l’effectif des demandes s’est stabilisé. Quant aux 16,1 restants, ils dénotent une légère régression des demandes durant ce mois de juillet. Ainsi, le bilan final fait ressortir un recul de -0,9 %, une performance en nette amélioration par rapport aux statistiques du premier trimestre au cours duquel les commandes ont baissé de 98,4 %.

Pourquoi cette soudaine amélioration ?

D’après les analystes de la Banque de France, la légère reprise du marché des prêts immobilier résulte de l’augmentation du montant total des crédits immobiliers octroyés par les opérateurs bancaires français au cours du mois de juin dernier. En effet, si au mois de mai, le montant versé par les banques au profit des emprunteurs s’élevait à 6,3 milliards d’euros, au mois de juin, ce chiffre a grimpé à 7,8 milliards d’euros. Toutefois, malgré ce semblant de relance du marché des crédits fonciers, les analystes de la Banque de France prévoient qu’au cours du troisième trimestre 2012, les demandes de prêts seront susceptibles de baisser avec un solde de -26,9.

Qu’en est-il des conditions d’attribution des prêts ?

Pour ce qui est des modalités d’attribution des prêts immobiliers, les opérateurs bancaires indiquent qu’il n’y a eu aucun changement notable. En effet, tous les acteurs ayant participé à l’enquête de Banque de France ont tenu à spécifier que les conditions d’obtention n’ont été ni durcies ni facilitées au cours du mois de juillet 2012. Rappelons toutefois que durant les mois d’avril et mai, les institutions financières avaient intensivement durci les modalités d’attribution des emprunts fonciers. En effet, la positivité du solde des réponses témoigne du resserrement des conditions d’attribution des crédits immobiliers au cours de ces 2 mois. Par ailleurs, les institutions bancaires ont tenu à spécifier qu’actuellement, en favorisant l’obtention des prêts à risque moyen, leur marge bénéficiaire a sensiblement été réduite.

GD Star Rating
loading…

Sur le même sujet :

À propos de admin

Specialiste du diagnostic immobilier et du marché de l'immobilier
Ce contenu a été publié dans Crédit Immobilier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votre nom@mot clé dans le champs nom pour faire un lien sur le mot clé.