Articles à la une :

le plomb est toujours présent dans les maisons françaises

Une enquête réalisée par l’EHESP et le CSTB sur le niveau d’exposition des foyers français au plomb ont conduit à des conclusions plus qu’alarmantes. Ces instituts de recherche ont révélé que ce métal nocif est présent dans beaucoup de logements en France, mais aussi dans les espaces communs.

Un niveau d’exposition au plomb élevé

Le décret interdisant définitivement l’usage de la peinture au plomb a été appliqué en 1948. Cette loi a été étendue aux conduites d’eau en 1995. L’administration, en instaurant ces textes, a voulu limiter l’exposition des occupants des logements en France à ce métal hautement toxique. L’étude menée entre octobre 2008 et août 2009 par l’EHESP et le CSTB révèle cependant que parmi 3,6 millions de maisons accueillant des enfants de 6 mois et 72 mois, 850 000 ont un taux de concentration de plomb de 25 microgrammes/litre dans leur eau courante alors que le seuil minimum autorisé par la CEE à partir de 2013 sera limité à 10 microgrammes/litre. Cette contamination ne concerne pas uniquement l’eau. Le sol et les espaces communs sont également concernés. Les techniciens expliquent que la peinture au plomb présente dans quelque 878 000 appartements est à l’origine du problème.

Les risques pour la santé chez les enfants

La population française est plus exposée au plomb que celles des autres pays en Europe. Cette situation inquiète au plus haut point le CSBT et l’EHESP qui ont tenu à alerter le pouvoir public. Ceux qui ont réalisé cette étude n’ont pas manqué de rappeler que les enfants exposés à ce métal lourd peuvent souffrir de saturnisme. Il s’agit d’une intoxication chronique et aiguë pouvant entraîner un cancer ou une stérilité. Chez les adultes, la contamination peut provoquer des douleurs au niveau de l’abdomen ou des problèmes neurologiques. Cette substance peut causer une hypertension artérielle ou une anémie. Le gouvernement canadien, par le biais de son ministère en charge de la Santé, explique qu’une concentration de plomb élevée peut conduire le sujet exposé dans un état comateux pouvant aller jusqu’à la mort.

Des travaux de rénovation s’imposent

Les textes de 1948 et 1995 ont été mis en place afin de protéger la population contre la contamination au plomb, mais leurs résultats laissent à désirer. Ainsi, l’administration exige que des rénovations soient entreprises sur des habitations fortement exposées. Toutefois, les travaux doivent être réalisés avec le maximum de précaution. Ainsi, les pièces qui renferment cette matière toxique ne peuvent être ni raclées ni poncées. Il est plus sage d’appliquer un recouvrement avec du papier à repeindre ou du papier peint. Les parties démontables des pièces, comme les portes, les volets, les plinthes peuvent cependant faire l’objet de remplacement. Par ailleurs, il est à savoir que les propriétaires ont la possibilité de demander des subventions auprès de l’ANAH pour la réalisation de leurs projets de remise en état.

GD Star Rating
loading…

À propos de admin

Specialiste du diagnostic immobilier et du marché de l'immobilier
Ce contenu a été publié dans Diagnostic Plomb. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votre nom@mot clé dans le champs nom pour faire un lien sur le mot clé.