Articles à la une :

loi Boutin et superficie habitable

loi boutin

En cas de Location : la loi Boutin
Les mesures de la loi Boutin pour le propriétaire/ locataire

- Mention de la superficie habitable

Au regard de la Loi n°2009-323 du 25/03/09 de mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion élaborée par la ministre du Logement Christine Boutin, parue au JORF n°0073 du 27/03/2009, il devient obligatoire de mentionner la superficie habitable sur les baux de location.
Quel type de location est concerné ?

-Les locations vides et celles à usage de résidence principale.

-Ne sont pas concernées : les baux en cours, les locations meublées, secondaires et saisonnières.

Quelle différence entre la loi carrez /et la loi Boutin ?

Carrez : Le calcul de la superficie Carrez ne se fait qu’en copropriété /

Boutin : La superficie habitable dans la loi Boutin se calcule quelque soit le bien (villa ou appartement).

Carrez : Lors de la vente d’un bien, il faut faire état de la superficie Carrez dans le contrat de vente /

Boutin : Lors d’une location, il faut indiquer la superficie habitable dans le contrat de location.

Carrez : La superficie Carrez se défini comme étant la surface de plancher construite, mais elle ne prend pas en compte dans son calcul les surfaces des cloisons, des murs, des gaines, des embrasures de fenêtres et portes, des marches et cages d’escaliers, ainsi que des parties de locaux dont la hauteur est inférieure à 1.80m /

Boutin : La superficie habitable dans la loi Boutin déduit davantage de surface. La différence peut donc être importante.

En effet, il faut aussi soustraire du calcul : la superficie des combles si elles ne sont pas aménagées, celle des sous-sols, des caves ou des remises, les garages sont également exclus. Les surfaces extérieures telles que les terrasses, balcons, ou loggias doivent être déduit. Sans oublier, les parties couvertes comme les vérandas dont le volume comprend au moins 60% de parois vitrées si on se trouve dans une habitation collective et au moins 80% dans le cas d’habitations individuelles. Et enfin, les locaux communs et autres dépendances des logements, par exemple des séchoirs extérieurs au logement.

Est-ce un nouveau diagnostic ?

Ce n’est pas un diagnostic immobilier. Le bailleur n’est pas obligé de faire réaliser la mesure par un diagnostiqueur immobilier.
Quels recours en cas de mauvais métrage ?
Dans la loi Boutin, il n’est fait état d’aucune sanction en cas d’absence d’indication de la surface habitable, ou si la surface mentionnée est erronée.

Pourtant, il faut être prudent car pour la loi Carrez, si une différence excédent 5% existe entre la surface réelle et la surface mentionnée, le locataire peut demander une minoration du loyer. Or, la loi Boutin a pour vocation entre autres d’informer et de protéger le locataire, et permet de limiter les abus quand aux approximations et aux surestimations des mètres carrés dans le but d’ajuster donc les prix.

Il est donc plus avisé et conseillé de faire établir un mesurage de la surface habitable par un diagnostiqueur immobilier lorsque les autres diagnostics immobiliers sont réalisés.

Quelle validité pour ce mesurage ?

La validité de l’attestation est d’une durée illimitée s’il n’y a aucune modification ou travaux intérieurs.
Mais encore, la loi Boutin …
- Délais d’expulsion
Dorénavant, le délai d’expulsion du locataire qui était jusqu’alors de 3 ans est ramené à 1 an.
- Caution solidaire
Dans le cas où le bailleur souscrit une assurance qui garantie les loyers impayés (assurance privée ou GRL), il ne peut plus, comme auparavant, demander à son locataire de lui fournir également une caution solidaire de la part d’un tiers.
- Dépôt de garantie
Si, en cours de bail, le logement loué est vendu à un nouveau propriétaire, c’est désormais à ce dernier de restituer le dépôt de garantie au locataire à son départ. Le locataire n’a plus à effectuer de démarche auprès de son ancien bailleur, il s’adressera directement au nouveau propriétaire. C’est donc à lui qu’il revient de réclamer à l’ancien propriétaire le remboursement de cette somme.
- Travaux d’économie d’énergie
Le bailleur peut dorénavant faire contribuer son locataire aux dépenses pour les travaux d’économie d’énergie qu’il a réalisés dans les parties privatives du logement ou dans les parties communes de l’immeuble.

A combien s’élève cette participation financière?

Elle doit être fixée par décret, et sera dans le pire des cas égale à la moitié du montant de l’économie d’énergie estimée et répartie au maximum sur 15 ans.

GD Star Rating
loading…
loi Boutin et superficie habitable, 4.0 out of 5 based on 1 rating

Sur le même sujet :

À propos de admin

Specialiste du diagnostic immobilier et du marché de l'immobilier
Ce contenu a été publié dans Diagnostic Loi CARREZ. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votre nom@mot clé dans le champs nom pour faire un lien sur le mot clé.