Articles à la une :

Contribution des locataires aux économies d'énergie

Performance energétique: réduisez votre facture

En quoi consiste cette contribution ?

L’article 119 de la LOI n° 2009-323 du 25 mars 2009 prévoit une contribution financière pour le locataire lorsque le propriétaire réalise des travaux d’économie d’énergie qui bénéficient directement au locataire.Ces travaux peuvent concerner les parties privatives, ou communes ainsi que les HLM.

De quels travaux s’agit-il ?

Selon l’arrêté du 23 novembre 2009, les travaux concernés peuvent être destinés à financer :

  • une combinaison d’au moins deux actions d’amélioration de la performance énergétique du logement.
  • un ensemble de travaux permettant de ramener la consommation d’énergie du bâtiment pour le chauffage, la ventilation, la production d’eau chaude sanitaire, le refroidissement et l’éclairage des locaux en dessous d’un seuil défini.

Les actions d’amélioration sont :

  • Les travaux d’isolation thermique des toitures
  • Les travaux d’isolation thermique des toitures
  • Les travaux d’isolation thermique des parois vitrées
  • Les travaux de remplacement de systèmes de chauffage
  • Les travaux d’installation d’équipements de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable
  • Les travaux d’installation d’équipements de production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable

Dans le cas ou ces travaux sont destinés à diminuer la consommation d’énergie du bâtiment, le calcul de l’économie d’énergie devra être prouvé et calculée par un professionnel .

Quel est le montant de la contribution du locataire ?

Si le bâtiment a été construit avant le 1er janvier 1949 le barème est le suivant :

  • 10 euros pour les logements comprenant une pièce principale ;
  • 15 euros pour les logements comprenant deux ou trois pièces principales ;
  • 20 euros pour les logements comprenant quatre pièces principales et plus.

Ce barème est actualisable tout les trois ans.

Si le bâtiment a été construit après le 1er janvier 1949 :

La contribution sera égale à une fraction des économies d’énergie qui ne devra pas excéder la moitié des gains attendus suite aux travaux. Le calcul devra être justifié dans un document rédigé par un professionnel.

Par dérogation, lorsque le bailleur ne détient pas plus de trois logements locatifs dans l’immeuble considéré, le montant de la contribution mensuelle peut être fixé de manière forfaitaire à 10, 15 ou 20 euros.

Dans tout les cas la contribution ne pourra excéder une période de 15 ans.

Quels sont les documents justificatifs que le bailleur doit fournir au locataire ?

Les attestations à apporter en vue du contrôle de la réalisation effective des travaux sont transmises par le bailleur à son locataire à l’issue de la réalisation de ces derniers selon le modèle de formulaire donné en annexe 3 du document ci-dessous :

arrêté du 23 11 2009

GD Star Rating
loading…

Sur le même sujet :

À propos de admin

Specialiste du diagnostic immobilier et du marché de l'immobilier
Ce contenu a été publié dans Diagnostic DPE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Contribution des locataires aux économies d'énergie

  1. Fontélec dit :

    Rien ne vaut la prévoyance. Il faut donc privilégier l’isolation, qui reste la plus rentable. Bien entendu, changer ses habitudes, économiser et faire attention sont des démarches qui doivent devenir NATURELLES !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votre nom@mot clé dans le champs nom pour faire un lien sur le mot clé.