Consommation d'énergie : la tendance baissière se pérennise dans l'Hexagone

Les statistiques du mois de mai 2012 ont affiché une régression palpable de la production d’énergie primaire par rapport aux chiffres de l’an passé. De son côté, la production d’énergie renouvelable électrique s’est accrue de 29 % pour l’énergie éolienne et de 125 % pour l’énergie hydraulique.

Énergie primaire : repli de la production et de la consommation

Au cours du mois de mai dernier, un repli de la production d’énergie primaire évalué à 7,4 % par rapport aux statistiques de mai 2011 a été enregistré. Cette tendance baissière résulte en majeure partie du ralentissement de production dans le secteur de l’énergie nucléaire. Avec un indice de 49 % en mai 2012, le taux de dépense énergique a également diminué de 2,2 % sur un an. De son côté, la consommation des entreprises et des ménages français en matière d’énergie primaire a aussi reculé de 3,4 % comparée aux chiffres de l’an passé à la même période. Si l’on se réfère aux statistiques du mois de novembre 2011, un recul de 5,9 % a été observé.

Consommation d’énergie primaire par types d’énergie

Malgré une augmentation de 1,7 % de la consommation de charbon dans le domaine de la sidérurgie, la consommation globale de la population française a régressé de 8 % sur un an. Après correction climatique, cet indice s’est replié de 3,2 %. La consommation en matière de produits pétroliers s’est également replié de 1,1 % sur un an. Après correction climatique, la régression est estimée à 2,6 %. En ce qui concerne les gaz naturels, une augmentation des besoins évaluée à 8,6 % a été remarquée. Cette hausse de consommation a été particulièrement dopée par l’accroissement des besoins des petits clients opérant dans le secteur de la distribution. Après une prise en compte des variations climatiques, la consommation globale en matière d’électricité a également diminué de 1,3 % sur un an.

Les impacts de la baisse de consommation d’énergie primaire

L’impact majeur de ce repli de la consommation d’énergie primaire est la baisse du taux d’émission de gaz carbonique dans l’Hexagone. En effet, cet indice a reculé de 6,1 % entre mai 2011 et mai 2012. D’un autre côté, la production d’énergie renouvelable témoigne d’une hausse notable depuis mai 2011. En effet, le secteur de l’énergie hydraulique affiche une hausse de production évaluée à 125 % sur un an tandis que celui de l’énergie éolienne atteste d’une augmentation de production estimée à 29 %. Paradoxalement à la baisse de consommation d’énergie primaire, la facture énergétique ne cesse de grimper. En avril 2012, elle dépasse le seuil des 6 milliards de dollars.

GD Star Rating
loading…

Sur le même sujet :

À propos de admin

Specialiste du diagnostic immobilier et du marché de l'immobilier
Ce contenu a été publié dans Diagnostic DPE. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Connect with Facebook

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge

Ce site utilise KeywordLuv. Entrez votre nom@mot clé dans le champs nom pour faire un lien sur le mot clé.